(Le début de l'histoire est dans le billet précédent)

Trois cygnes sont alors passés

- Et si c'était trois princes charmants qu'une même sorcière aurait transformés … et pour rompre le charme ..

- Il faudrait que trois femmes, un soir de réveillon, les embrasse … mais seulement un soir de réveillon … ça tombe bien, on est les seules dehors !

- Les embrasser ??? Tu rigoles ! Impossible d'embrasser un cygne. Et puis, franchement, ça ne donne pas envie. Berk ! Non, ce qu'il faudrait, c'est juste une petite caresse. Ce n'est déjà pas facile. Et les plumes doivent être douces.

Je me suis mise à penser à Pierre, un homme que j'ai rencontré récemment. Ce ne sera pas mon prince charmant mais juste un homme avec qui j'ai envie de faire un bout de chemin. Un joli bout de chemin. Tout est réuni pour que cela fonctionne. Le seul problème c'est Amine. Il ne faut pas que je cherche à le revoir. Il faut que j'arrive à faire mon deuil de cette histoire là. Il faut que j'arrête de jouer à...

- Hé les filles ! On dirait que cette histoire de prince charmant nous emmène loin dans nos pensées... a dit Claire.

- Oui... a répondu Sophie. Et vous savez ce que j'étais en train d'imaginer ?

- Non, mais tu vas nous le dire.

- Les trois cygnes se transforment en trois hommes, beaux et charmants et … je vous le fais court … à la fin il s'avère que ce sont trois pervers narcissiques.

- Alors qu'ils restent des cygnes !

- De toute façon, vous savez que c'est méchant un cygne ?

- Vous savez quoi ? a dit Sophie en se levant. On va écrire des vœux, les mettre dans un petit bateau et les faire descendre la rivière. Ce sera toujours plus réaliste que de vouloir s'approcher d'un cygne. 

On a discuté de son idée puis on est retournées au studio.

 

(A suivre)