Je suis allée faire les soldes avec ma copine Mathilde. On s’est levées tôt, le premier jour. Elle m’a emmenée dans une petite boutique assez chic, derrière l’Opéra. Elle avait déjà fait son choix. Elle voulait être sûre que les sandales dont elle rêvait seraient toujours là. Elle a eu de la chance, il restait sa pointure. Soixante euros, je trouvais cela encore un peu cher pour des talons compensés même s’il y avait du strass sur le dessus.

— Tu te rends pas compte comme on est bien dedans ! Et puis, je t’assure, j’ai fait tout Paris, je n’en ai pas vu d’autres comme ça.

 

A la fin de l’été, j’ai revu Mathilde chez Jacques et Brigitte. Elle portait de simples claquettes.

— Et les chaussures qu’on a achetées ensemble ? Tu ne les aimes déjà plus ?

— Tu rigoles ! Vous n’allez jamais me croire. J’étais en Normandie, je suis allée sur la plage avec…

— Avec des talons ?

— Oui, c’est la ville là bas. Il suffit de se déchausser quand on arrive sur le sable. Donc, je m’installe, le dos contre un petit muret, et je m’endors à moitié.

— Et là, un chien vient pisser dans tes godasses.

— Ou une vague géante les attrape.

— Non, je me réveille et … plus de chaussures.

— Tu te les es fait piquées ?

— Eh oui !

— Tu as été porter plainte ?

— Même pas. Je suis rentrée pieds nus.