Moi aussi j’ai emménagé avec un homme.

 — Je suis contente pour toi.

— Je te le présenterai. Mais bon … ce n’est pas simple de partager son appartement quand on a été habituée à vivre seule. Je prendrais bien l’homme sans ses affaires. Ça m’énerve ses fringues et tout son barda chez moi. Tu ne ressens pas la même chose avec Aziz ?

— Non.

— Ça doit être moi alors, je dois avoir une mentalité de vieille fille.

Et elles avaient ri.

Nathalie n’avait rien rajouté, mais elle avait pensé qu’au contraire, elle aimait avoir enfin des vêtements d’homme chez elle. Elle ouvrait parfois le placard, et elle regardait ses chemises, ses cravates, ses pulls. Et ça lui faisait un petit quelque chose.