Elizabeth, 65 ans, ne comprenait pas sa petite fille. Comment était-ce possible ?

Il y a plus de quarante ans, Elizabeth s’était battue, elle et toutes les copines. Ça avait été dur. Ce n’était pas une seule bataille qu’elles avaient dû gagner, elles, les femmes. C’était des batailles et des batailles. Elles avaient lutté contre la femme objet, contre la femme esclave, contre la femme soumise. Et tout ça pour quoi ? Pour voir sa petite fille ne s’intéresser qu’à son apparence. Pour la voir minauder dès qu’un garçon passait dans le coin. Pour la voir s’engouffrer dans la société de consommation. Pour la voir se tordre les pieds avec ses talons hauts. Dire qu’elle s’était battue contre ça !

 

Lucie, 19 ans, ne comprenait pas sa grand-mère. Quand même ! Ce n’était pas si difficile de faire un peu attention à soi ! Même à 65 ans, on pouvait faire encore des efforts … Un peu de rouge sur les lèvres, ne serait-ce que ça. Il y avait plein de femmes, même plus vieilles que sa grand-mère, qui étaient plus coquettes. Ce n’était pas une histoire d’âge. De toute façon, elle l’avait toujours connue comme ça. La pauvre … ça ne devait pas être drôle d’être aussi peu féminine. Et puis ses chaussures … Non, vraiment, c’était pas possible … Sa grand-mère ne pouvait donc pas porter autre chose que des chaussures de moine ? Quand même !