— De toute façon, j’ai raté ma vie. Maintenant je suis trop vieille.

— Pourquoi tu dis ça ? Tu as un métier qui te plaît, tu as de beaux enfants qui ont trouvé leur voie dans la vie, tu peins, tu aimes peindre, tu fais de si jolies choses. Tu as des amis. Tu as de bonnes relations avec les gens. Je ne vois pas en quoi tu as raté ta vie. Elle est bien, elle est mieux que beaucoup d’autres.

— Et mon divorce ?

— Ça arrive à plein de gens. On n’a pas raté sa vie parce qu’on a divorcé.

— Non … mais j’ai divorcé parce qu’il ne m’a pas aimée.

— Sûrement que si. Il ne t’a pas bien aimée, c’est tout.

— Oui, mais depuis, je n’ai pas trouvé mieux, je n’ai toujours pas trouvé l’amour.

— L’amour … l’amour … c’est quelque chose de difficile à trouver.

— Il y en a qui trouvent.

— D’accord, mais pas tout le monde.

— Oui, mais tu vois bien que j’ai raté ma vie.

— Parce que tu n’as pas trouvé l’amour ?

— Oui.

— Il n’y a pas que ça qui compte.

— Si.